Libérez Julian Assange de sa prison médiatique

Le journaliste Julian Assange est reclus depuis maintenant 8 ans à l’ambassade d’Equateur à Londres, sans qu’aucune inculpation ne vienne étayer les motifs de cette détention de fait.

N’ayant violé aucune loi d’une juridiction dont il dépend, il risque pourtant une extradition vers les Etats-Unis où son sort serait scellé d’avance.

En décidant de faire tomber dans l’oubli Julian Assange ou en désinformant sur les faits qui ont conduit à sa réclusion, les grands groupes médiatiques se sont rendus complices de la situation actuelle du cofondateur de Wikileaks.

Curieusement, Julian Assange ne bénéficie pas de la solidarité de ses collègues, pourtant si prompts à dénoncer les emprisonnements de journalistes, ou les attaques contre les travailleurs de l’information.

*

Cliquez ici pour voir la liste des premiers signataires

 

 

Para leer y firmar la petición en español, haga click aquí 

To read and sign the petition in english, click here

Who's signing

En refusant la liberté à Julian Assange, c’est notre droit à être informé qui est bafoué. Droit qui, pourtant, devrait être défendu par tous les médias, comme premier relais de l’information.

Nous exigeons des grands groupes médiatiques la fin du black-out organisé autour du cas Assange et que leurs entreprises de communication informent objectivement des faits qui ont conduit injustement le journaliste australien à la condition inhumaine dans laquelle il se trouve.

 

667

pour un objectif de 10.000 signatures

Signe ici