Stella Calloni: Le pouvoir hégémonique s'est approprié les médias"

Stella Calloni est une journaliste d'investigation argentine 

Quel est le rôle des médias ?

 

Dans cette période historique, il est essentiel. Aujourd'hui le pouvoir hégémonique s'est approprié de la majorité des médias et des nouvelles technologies. Il s'agit d'un moyen essentiel pour les projets d'expansion globale, d'une gouvernance globale, pour dominer les population qui veulent reconquérir le pouvoir politique. Pour le pouvoir c'est une arme importante. Les gens disent : « nous sommes préoccupés par l'arsenal militaire des Etats-Unis » mais le plus préoccupant aujourd'hui est la désinformation, le manque de conscience notamment à cause des programmes de divertissement et de l'immense appareil de publicité qui tend à la domination des cerveaux et des cœurs. Avec cela, ils peuvent occuper l´Amérique Latine, non d'une manière brutale comme ils l'ont fait au début du XXe siècle en Afrique du Nord, au proche Orient et en Yougoslavie. Avec nous, ils pénètrent de manière différente, c'est aussi cruel mais déguisé. Et cela est rendu possible par les medias et la communication.

 

Les médias en démocratie devraient respecter les obligations qui figurent dans la charte des Nations Unies, c'est à dire transmettre une information de qualité, respecter le droit des Peuples à une information de qualité, ce qui aurait pour effet de ne pas transformer de nombreux Peuples en complices de crime de guerre par ignorance. En démocratie, les médias devraient servir pour l'éducation, pour la culture, pour offrir une information précise, objective, dans le sens véritable de ce mot. L'objectivité du colonisateur ne peut être la même que l'objectivité du colonisé, la liberté d'expression d'un grand groupe de presse ne peut être la liberté d'expression d'un Peuple qui est réduit au silence parce qu'il n'a aucun lieu ou échanger ses opinions. Lorsque l'opinion est contre les politiques du pouvoir économique, ca peut même se solder par la mort. Comme au Mexique par exemple. De janvier à septembre 2017, on compte 20 journalistes assassinés.

 

Les médias sont-ils devenus des armes politiques ?

 

Jamais autant que maintenant. 95% de l'information ne provient plus seulement des groupes de presse mais quasiment directement du Pentagone, car l'information est une arme de guerre indispensable. Au Venezuela par exemple, il y a une unité du discours journalistique contre la Révolution bolivarienne. Tous les médias d´Europe, des Etats-Unis, et d´Amérique Latine disent la meme chose et sont dépendant des impacts informatifs de l´Empire et du pouvoir économique. C'est essentiel dans leur projet de dominer et contrôler le monde, et dans notre cas précis ils sont désespérés pour remettre la main sur l´Amérique Latine. Ils n'ont jamais autant contrôlé toute l'information qui circule. Nous devons mobiliser toute notre créativité pour pouvoir répondre à cela.

 

Ce thème se traite de manière très académique. Il faut expliquer plus clairement ce que sont les opérations contre insurrectionnelles, il faut parler de la guerre de quatrième génération. Il y a des gens qui savent ce que s'est mais il faut l'expliquer à la population. C'est ca qui est important. Comment tu vas transmettre à la population à quelle sauce ils vont être mangés. Quels sont les plans de l'empire. Si tu le dis avec clarté, les gens vont comprendre. Je crois que le combat pour la vérité est une lutte très dure. On pense que c'est facile mais lorsque vous êtes dans une situation de guerre ou de difficulté extrême, on se rend compte de l'importance de raconter notre point de vue même si ca nous coute la vie. C'est notre vie qui est en jeu sur ce continent.

Por favor revise su correo electrónico para obtener un enlace para activar su cuenta.